12 mots pour tout comprendre au CBD vite et simplement.

Le CBD est sur beaucoup de lèvres, vendu dans de nombreux magasins spécialisés et la tendance grandit quotidiennement. Et beaucoup se demandent “qu’est-ce que le CBD” ?

Cette molécule puissante est peu ou mal connue. Elle divise, souvent à tort, par manque d’information ou par amalgame avec le THC. Elle peut aussi décevoir suite à une expérience avec des produits inadaptés ou de mauvaise qualité.

Le CBD est une matière organique précieuse et prometteuse dont il convient de comprendre comment elle fonctionne, pourquoi et comment. De cela, votre expérience de produits enrichis naturellement en CBD s’en verra amplifiée.

Partager cet article :

1 - La base : CBD abréviation de Cannabidiol

Le CBD est l’abréviation de cannabidiol qui est l’un des nombreux cannabinoïdes contenus dans le cannabis. Il est le deuxième cannabinoïde à avoir été isolé et étudié après le THC (tétrahydrocannabinol), la substance psychoactive du cannabis.

A la différence du THC, le CBD ne provoque aucun effet psychotrope, ni addiction. Sa consommation n’occasionne aucune sensation d’ivresse, d’euphorie ou de somnolence.

2- Le chanvre, la plante à tout faire

Le chanvre ou cannabis en latin est l’une des plus anciennes plantes cultivées par l’Homme.

De la famille des Cannabacées, cette plante herbacée est originaire des régions équatoriales. Elle a la particularité d’avoir une croissance fulgurante et peut atteindre une hauteur de plus de six mètres en quelques mois.

Le chanvre a de très nombreuses applications : textile, construction, cosmétique, isolant, alimentation, papeterie, produits thérapeutiques…

On distingue trois sous-espèces :

  • le chanvre industriel (Cannabis sativa subsp. sativa) : usage commercial et industriel
  • le chanvre indien (Cannabis sativa subsp. indica) : connu pour ses effets psychotropes
  • le chanvre sauvage (Cannabis sativa subsp. ruderalis) : cannabis des fossés peu chargé en THC

3 - Cannabis Sativa, le chanvre cultivé

Le chanvre et le cannabis désignent une même plante sur le plan botanique : le Cannabis sativa qui signifie « cultivé » en latin.

Il existe toutefois des sous-espèces et variétés différentes, aux teneurs en cannabinoïdes, et donc aux principes actifs spécifiques, auxquelles il faut ajouter les cultivars obtenus par hybridation.

Sous sa forme Cannabis Sativa, cette plante était cultivée à l’époque néolithique pour ses vertus médicinales et son utilisation comme fibres textiles. Son utilisation a perduré au fil des siècles. Cependant, sa chimie est restée longtemps inconnue.

Le Cannabis Sativa ou chanvre industriel est le seul à pouvoir être cultivé légalement en France, avec une proportion de THC inférieure ou égale à 0,2 %.

4 - Le THC, le fantôme du CBD

La 1re question que tout le monde se pose : Est-ce légal de consommer du CBD ?

Oui. Si le produit fini à base de CBD contient au maximum 0.2% de THC autorisé par le droit européen.

La 2e question : Peut-on ressentir les effets du THC en consommant du CBD ?

Non. Consommer un produit CBD n’engendre aucun effet psychotrope ni dépendance. Le CBD est également connu pour contrer les effets du THC au niveau du récepteur CB1 présent dans le corps humain.

En France, la molécule de cannabis CBD, présente en quantité importante dans le chanvre, est légale. Contrairement à la culture et à la consommation du THC qui, elles, sont illégales.

Great and Green respecte à la lettre cette disposition et tous nos produits sont soit totalement exempts de THC (0 %) soit sous le seuil de 0,2 % autorisé par la loi.

5. Cannabinoïdes, le rôle principal

Le CBD est un cannabinoïde, une substance chimique présente dans le chanvre qui va agir sur les récepteurs cannabinoïdes présents dans le corps humain.

Une des découvertes récentes majeures dans le domaine a été la présence des cannabinoïdes chez l’être humain : les cannabinoïdes endogènes ou endocannabinoïdes. Ceux-ci interagissent avec l’organisme par le biais de récepteurs.

On compte près d’une centaine de cannabinoïdes – ou phyto-cannabinoïdes –  dans le chanvre.

Le THC et le CBD sont les deux cannabinoïdes suscitant le plus de recherches scientifiques. Depuis les années 60, de nombreuses études cliniques sont menées pour cerner la composition complexe des cannabinoïdes, leur potentiel thérapeutique et leur utilisation en pharmacologie.

Terpene Myrcene CBD chanvre
Limonène

6. Terpènes, le goût et plus

Les terpènes sont les constituants de senteur présents dans les végétaux. Ce sont des hydrocarbures qui donnent l’odeur de lavande, de pin, de citronnelle…aux plantes.

Dans le chanvre, les terpènes donnent aux variétés de cannabis leurs saveurs particulières.

Plus que des agents de senteurs, les terpènes œuvrent en synergie avec les cannabinoïdes et joueraient un rôle important dans les vertus thérapeutiques de la plante.

7. Décarboxylation et extraction, l’activation du CBD

La décarboxylation du CBD est une étape de transformation cruciale du chanvre durant laquelle on procède à l’activation du CBD et à son extraction du plant de cannabis.

Cette phase indispensable conditionne l’efficacité de l’huile et des fleurs de CBD en activant chimiquement les bienfaits du CBD.

Explication : La décarboxylation du CBD convertit les acides cannabinoïdes naturellement présents dans le plant de cannabis mais non assimilables par l’organisme en cannabinoïdes actifs, agissant sur le corps humain.

8. Dosage du CBD, un critère individuel

Le dosage du CBD est fondamental pour obtenir les effets désirés.

Cette posologie dépend de plusieurs facteurs comme le poids, la masse graisseuse, le problème à traiter, la concentration du produit consommé, la sensibilité personnelle au CBD.

Autant de variables invitant à une phase de test et d’ajustement d’une semaine environ pour trouver la quantité adaptée : celle qui agira parfaitement sur votre organisme et précisément sur votre système endocannabinoïde.

Pour déterminer votre dosage de CBD.

9. Concentration en CBD, pourcentages à choisir

Tous les produits CBD n’ont pas la même concentration de principes actifs. Exprimée en pourcentage, cette teneur en CBD est à choisir selon les résultats que vous recherchez, votre sensibilité au CBD et votre fréquence d’utilisation.

  • Huile au CBD 5 % : 2,5 mg de CBD par goutte
  • Huile au CBD 10 % : 5 mg de CBD par goutte
  • Huile au CBD 15 % : 7,5 mg de CBD par goutte
  • Huile au CBD 25 % : 12,5 mg de CBD par goutte

Les règles à suivre pour choisir le meilleur produit CBD et l’utiliser efficacement : allez-y par palier et écoutez votre corps. Demandez conseil auprès du revendeur choisi avec attention selon ses engagements qualité et n’hésitez pas à recourir à un avis médical préalable.

10. Bienfaits, un potentiel énorme

Quels sont les bienfaits du CBD ?

  • L’anxiété
  • Les troubles du sommeil
  • Les nausées et vomissements, notamment liés aux chimiothérapies
  • Les crises d’angoisse
  • Les inflammations
  • Les crises d’épilepsie
  • La survenue des maladies cardiovasculaires
  • Les maladies de peau (psoriasis)
  • Le diabète
  • Les crises chez les patients atteints de schizophrénie
  • Les douleurs d’arthrose et les contractures
  • Les addictions à des substances telles que l’alcool

Il apparaît que le CBD joue un rôle de premier plan dans le soulagement des douleurs neuropathiques, difficiles à calmer par les médicaments comme le paracétamol ou la morphine.

Le CBD est par conséquent une molécule souvent utilisée par les patients atteints de sclérose en plaques ou encore de fibromyalgie. Il réduisait également la dégénérescence des neurones, dans la maladie d’Alzheimer par exemple.

CBD + THC, le combo gagnant pour certains usages

Les effets du CBD iraient même plus loin puisqu’une étude a suggéré que les cannabinoïdes auraient une action sur la réduction des cellules cancéreuses, lorsque CBD et THC sont associés.

Ces résultats ont encouragé certains États américains à légaliser le cannabis (CBD et THC combinés) à des fins thérapeutiques. La synergie des deux molécules démultiplie les propriétés des principes actifs, sans effet de dépendance.

11. Produits à base de CBD, à choisir selon les besoins

Afin de faire profiter des effets du CBD à tout type de personnes, la molécule a été déclinée en divers produits de consommation. De nos jours, le CBD peut ainsi, se consommer sous diverses formes.

Sous quelle forme peut-on trouver du CBD ?

  • Huiles de CBD : par voie orale en sublinguale, voie cutanée, en cuisine…
  • Fleurs de CBD : à infuser ou à fumer
  • Infusions : à consommer pour la relaxation
  • Baumes : à appliquer sur la peau pour lutter contre les problèmes cutanés
  • Cosmétiques : à appliquer sur la peau comme soin de beauté
  • Gélules : à prendre comme un complément alimentaire
  • Cristaux de CBD : à dissoudre dans une boisson, une préparation culinaire ou sous la langue

12. Le système endocannabinoïde, là où tout se passe

Le CBD agit sur l’organisme par l’intermédiaire du système cannabinoïde endogène, composé de substances neurochimiques (ligands en-dogènes). La cannabidiol en stimulant des récepteurs spécifiques (CB1 et CB2 notamment) provoque les effets positifs attendus.

Découvert au début des années 1990 seulement par la chercheuse Lisa Matsuda, le système endocannabinoïde est central dans la santé humaine puisqu’il maintient l’homéostasie dans le corps. En termes simples, il est responsable de l’équilibre du corps.

L’effet bénéfique du cannabidiol se produit grâce à sa solubilité dans les graisses. Il brouille les signaux des cellules nerveuses responsables notamment de la douleur ou du stress.

Petite histoire du chanvre et du CBD

Une petite fresque historique interactive pour naviguer dans l’histoire du chanvre au fil des siècles et plus récemment du CBD. Nous mettons à jour cette timeline au fur et à mesure des évolutions légales liées au CBD et des faits marquants.

Les noms à connaître


Raphaël Mechoulam

pionnier de l'utilisation médicale du cannabis

Le chimiste israëlien Raphaël Mechoulam est fortement associé à l’histoire moderne du chanvre, qu’il a marquée en isolant en 1964, le principe psychoactif du THC.

Il pose avec cette découverte la première pierre de la science des cannabinoïdes dont il est désormais mondialement reconnu comme le père.

Il préside la section des sciences naturelles de l’Académie israélienne des sciences. Ancien recteur de l’université hébraïque de Jérusalem, il est l’auteur de près de 300 articles scientifiques.

C’est également un acteur majeur de la politique israélienne de santé qui a ouvert le cannabis à des dizaines de milliers de patients.

Roger Adams

à l'origine de la découverte du CBD et du THC

Prestigieux chimiste américain, Roger Adams identifie et isole le cannabidiol (CBD) et le cannabinol (CBN) de la plante de cannabis, en 1940.

C’est aussi le premier chercheur à étudier le tétrahydrocannabinol (THC) et a publié des études scientifiques sur le sujet, sans arriver à l’isoler, faute de technologie suffisante. Il ouvre la voie à Raphaël Mechoulam quelques décennies plus tard.

Ces recherches font suite à l’interdiction du cannabis aux États-Unis en 1937, à la demande du Bureau Fédéral des Stupéfiants. Une expertise sur la « marihuana » est confiée à Roger Adams afin d’en savoir plus sur cette plante qui intrigue.

Ces découvertes vont confirmer la prohibition. Le cannabis est qualifié de “nuisance publique”.

The Scientist, le documentaire à voir

« Le Scientifique » est le titre du documentaire retraçant l’histoire du Dr Raphael Mechoulam, de ses débuts à sa nomination au Prix Nobel.

partager la page :