CBD et arthrose sont de plus en plus associés et recueillent un engouement croissant. Pas simple pour autant de savoir à quoi s’attendre et comment l’utiliser ?

Anti-inflammatoire, antioxydant, analgésique, le cannabidiol révèle un fort potentiel pour atténuer les douleurs articulaires. Les produits à base de CBD peuvent ainsi aider à soulager une petite sensibilité au changement de température, un inconfort empêchant certains mouvements jusqu’aux rhumatismes les plus handicapants, occasionnés par les pathologies ostéo-articulaires les plus sévères.

Car il n’existe pas de traitement à ce jour pour venir à bout de ces symptômes et pertes de mobilité parfois invivables, des remèdes alternatifs tels que le CBD offrent l’espoir d’adoucir le quotidien de nombreuses personnes.

L’arthrose touche 17 % de population

L’arthrose importune la vie de près de 10 millions de personnes en France. Maladie des articulations la plus répandue, elle touche toutes les tranches d’âges et davantage les femmes que les hommes. L’arthrose cervicale, l’arthrose vertébrale, l’arthrose des doigts, des genoux et des hanches sont les formes les plus courantes.

Le cannabidiol peut être utilisé pour soulager les symptômes de l’arthrose primitive, secondaire, de l’arthrite chronique, de la polyarthrite rhumatoïde, de la fibromyalgie et de la goutte.

En bref : à savoir sur la cannabidiol

Qu’est-ce que le cannabidiol dit CBD ?

Communément abrégé en CBD, le cannabidiol est un composé actif présent dans le cannabis. Il entre dans la famille des cannabinoïdes, dont une centaine cohabitent dans la plante, à l’instar du tétrahydrocannabinol plus connu sous le nom de THC.

Contrairement au THC, le CBD n’affecte pas la conscience et ne produit pas d’effet euphorisant. Il ne fait pas “planer” et ne rend pas dépendant.

Que sait-on sur le CBD ?

Le CBD quasi unanimement réconnu pour être :

  • anti-inflammatoire
  • antioxidant
  • anti-spasmodique
  • neuroprotecteur
  • analgésique
  • antiasthmatique
  • anticonvulsif
  • antalgique

Ses vertus supposées sont très vastes allant du soulagement de l’anxiété, de l’insomnie ou de la douleur au traitement de l’acné.

Pourquoi les personnes atteintes d’arthrose se tournent-elles vers le CBD ?

Malgré les traitements existants et les découvertes constantes sur le sujet, il n’existe pas à cette date de remède miracle faisant disparaître les douleurs causées par les lésions articulaires, plus ou moins vives, selon les poussées.

De plus, les traitements médicamenteux à répétition peuvent occasionner des effets secondaires plus ou moins accentués.

Nombreuses sont donc les personnes se tournant vers le CBD, réputé pour soulager la douleur. Les témoignages font état d’une diminution des souffrances ressenties tout autant que les maux annexes comme le sommeil et l’anxiété.

Agissant comme un antioxydant, anti-inflammatoire et analgésique, le CBD lutte contre l’inflammation articulaire de l’arthrose et pourrait même ralentir la progression de la maladie, évitant ainsi une perte de mobilité.

Bien que les études sur les animaux aillent dans ce sens, les recherches sur le corps humain prouvant son action sont en cours. Il fût difficile de mener des recherches cliniques avec ce produit non-autorisé récemment encore.

Est-ce dangereux de consommer du CBD ?

La consommation de CBD a été reconnue sans danger par l’Organisation mondiale de la santé, après une longue étude menée en 2008. À ce jour, plus d’une cinquantaine de pays exploite les vertus du cannabis à des fins médicales.

Le cannabidiol n’est pas un stupéfiant. Il ne provoque pas d’effet psychotrope, pas d’acoutumance, pas de somnolence. Pas de risque d’overdose non plus. Le surdosage s’élève à 1 500 mg de CBD par jour, une quantité bien supérieure à la dose journalière maximum recommandée de 800 mg pour les pathologies les plus graves.

La majorité des consommateurs ne ressentent aucun effet secondaire, toutefois selon les sujets, leur condition physique et leur mode de vie, des effets non-désirés peuvent se manifester. Rares, ces symptômes tels que la diarrhée ou la perte de poids, restent bénins s’ils sont décelés et traités correctement.

Est-ce légal de consommer du CBD ?

Il est tout à fait légal d’acheter et de consommer du CBD en France. Une obligation majeure demeure : le taux de THC contenu dans la plante de cannabis dont il est extrait doit contenir moins de 0,2% de delta-9-tétrahydrocannabinol (THC).

Les produits à base de CBD dérivés du chanvre ne sont pas considérés comme des drogues mais comme des compléments alimentaires, dont la production, la commercialisation et la consommation sont autorisées.

Le secteur du CBD est encadré par la réglementation européenne et ce, en attente d’une loi française.

Comment consommer du CBD contre les douleurs articulaires ?

L'usage topique

Les produits topiques au CBD tels que les baumes ou les huiles sont appliqués sur la peau sur une articulation douloureuse. Le principe actif du CBD agit localement sans passer par la circulation sanguine.

Absorbé instantanément, un produit topique soulage immédiatement la douleur. Son effet peut être moins long que par voie orale.

  • Les crèmes : une crème au CBD contient de l’eau pour hydrater la peau et des corps gras pour la protéger en formant une barrière impénétrable.
  • Les lotions : une lotion au CBD contient plus d’eau qu’une crème. Plus légère, non grasse, elle est très hydratante.
  • Les baumes au CBD : les baumes sont dépourvus d’eau. Il s’agit d’une huile solidifiée qui fond au contact de la peau

L'usage oral

Deux modes de consommation orale en fonction des goûts et usages de chacun

L’ingestion : l’huile de CBD peut être avalée pure ou mélangée à une boisson, un plat, un café… Ainsi ingérée, la molécule de CBD traverse le système digestif, puis elle pénètre dans le sang et agit sur l’ensemble du corps. L’action est plus lente mais plus longue.

Le sublinguale : les gouttes d’huile de CBD sont déposées sous la langue. Le ressenti est rapide, car la molécule de cannabidiol pénètre à travers les capillaires situés sous la langue et ce, directement le système circulatoire sans passer par l’intestin. La durée d’action est plus étendue.

En pratique pour se tourner vers le CBD contre les douleurs articulaires

1 / En parler avec un professionnel de santé

Échanger avec un professionnel de santé est la condition préalable indispensable pour ajouter le CBD à votre plan de traitement de la douleur habituel. Celui-ci doit écarter toute interférence avec la médication en cours et toutes contre-indications médicales.

2 / Se tourner vers une boutique de CBD, transparente et engagée

L’offre en matière de CBD est dense et tous les produits ne sont pas à la hauteur des espoirs que l’on peut fonder sur le CBD. Aussi, s’appuyer sur un revendeur spécialisé de confiance et engagé à diffuser le meilleur en matière de CBD, est essentiel pour prétendre à un produit à base de CBD de qualité.

Un bon magasin de CBD s’évertue à réunir le meilleur en amont du produit commercialisé : les meilleures cultures, les meilleures transformations, les meilleurs produits, les meilleures synergies et formulations, en toute transparence et traçabilité.

3 /  Privilégier les meilleurs produits à base de CBD

Les produits à privilégier contre l’arthrose

  • Le baume CBD : simple et efficace à utiliser localement
  • L’huile de CBD : plus puissante et aux effets durables

Les produits à base de CBD à éviter pour soulager les douleurs articulaires :

  • Les produits comestibles (bonbons, chocolat, miel…) dont il est difficile de connaître la concentration exacte en cannabidiol
  • Les produits à fumer, à vapoter, à inhaler pour leurs effets collatéraux sur la santé dont les problèmes respiratoires et maladie pulmonaire.

4 / Connaître les critères de qualité

De la qualité du CBD va dépendre l’efficacité recherchée. Tous les produits dérivés du CBD ne se valent pas.

Voici les critères à retenir pour choisir la meilleure huile de CBD et vous assurer d’une consommation en toute sécurité :

  • L’origine du chanvre : privilégiez des plants provenant de l’Union Européenne, aire de production réglementée et contrôlée. 
  • Le mode de culture : optez pour des plants cultivés en extérieur ou sous serre, cultures plus naturelles et sobres en énergie
  • La traçabilité du cannabis : le fournisseur de CBD doit pouvoir fournir les résultats d’analyses du laboratoire en toute transparence pour justifier le taux de cannabinoïdes contenus dans ses produits.
  • L’extraction du cannabidiol : l’huile doit être issue d’une décarboxylation par extraction au CO2 supercritique, seule technique à préserver l’intégralité des propriétés de la molécule de CBD.
  • La nature de l’huile : préférez une huile à spectre large ou à spectre complet, contenant tous les cannabinoïdes et les principes actifs, responsables de l’effet d’entourage du produit.
  • Le prix : méfiez-vous des produits trop bon marché dont la qualité sera probablement moindre.

5 / Trouver le bon dosage

Le dosage d’un baume au CBD est sans difficulté. Une noisette appliquée sur la zone douloureuse, plusieurs fois par jour si besoin, notamment au réveil lorsque les douleurs et raideurs sont plus intenses.

La posologie de l’huile de CBD est personnalisée et demande une petite mise au point préalable selon :

  • La concentration de l’huile de CBD : il existe différentes concentrations exprimées en pourcentage et correspondant à l’intensité du CBD.
  • Votre poids : la masse corporelle a une incidence sur les effets du CBD. Le dosage est ainsi proportionnel à la corpulence de l’usager.
  • Votre métabolisme : la sensibilité au cannabidiol varie d’une personne à une autre selon la chimie corporelle. Celle-ci peut être impactée par la prise de médicaments qui vont freiner l’action du CBD ou au contraire la décupler. D’où l’importance de discuter de votre projet de prendre du cannabidiol avec votre médecin traitant.
  • L’intensité des douleurs : en toute logique, plus les douleurs sont intenses, plus la quantité de CBD à prendre sera importante.
  • La qualité : une huile de CBD de qualité demandera un dosage plus faible qu’un produit de qualité moindre.
  • Les effets ressentis : pour certaines personnes, quelques prises suffisent à sentir les bénéfices du CBD, pour d’autres plusieurs jours sont nécessaires. 5 à 7 jours sont nécessaires pour mesurer l’action du CBD. Pour trouver le dosage qui vous convient, consultez notre page dédiée.

N’hésitez pas à consulter notre équipe pour tout conseil personnalisé.

5 / Ajuster le dosage

Un principe prévaut en matière de dosage du CBD : démarrer la consommation de CBD à très faible dose et avec une huile de CBD de faible teneur en CBD (5 % ou 10 %).

Tester cette posologie allégée une semaine durant afin de savoir comment votre organisme réagit puis augmenter progressivement.

Adapter la posologie selon les épisodes douloureux et les périodes d’accalmie.

6 / Observer les effets

Il est recommandé d’être attentif aux effets bénéfiques comme des potentiels effets secondaires. Rares et mineurs, il convient de les traiter et d’ajuster le dosage de CBD en fonction.

Les effets secondaires pouvant apparaître sont la fatigue, la diarrhée, le manque d’appétit, la perte de poids, la bouche sèche.

La qualité du produit consommé est ici encore primordiale. Des effets non-désirés pouvent être imputés aux additifs, solvants, pesticides, métaux lourds contenus dans une huile de CBD de piètre qualité.

7 / Faire le point avec votre équipe médicale

Les effets positifs du CBD ne dispense pas d’un suivi médical. Il convient de poursuivre les examens cliniques et de faire le point avec votre médecin traitant afin d’adapter le traitement médicamenteux classique si besoin.

À faire et ne pas faire pour associer arthrose et CBD

À faire pour soulager l’arthrose avec du CBD

  • Parler à votre docteur de votre intention d’intégrer le CBD dans votre traitement contre la douleur
  • Recueillir l’avis de votre équipe médicale, s’assurer de l’absence de contre-indications
  • Privilégier un produit réunissant tous les critères de qualité
  • Échanger avec l’équipe du revendeur de CBD des produits les plus adaptés et du dosage approprié
  • Inscrire le CBD dans une approche thérapeutique globale de soulagement de la douleur incluant des médicaments classiques, de l’exercice physique éventuel, un suivi psychologique…
  • Préférer une prise topique ou orale plutôt que l’inhalation dont les effets sont mauvais pour la santé
  • Commencer avec de faibles doses, observer les effets durant une huitaine de jours et augmenter progressivement si besoin

À ne pas faire pour utiliser du CBD contre l’arthrose :

  • Ne pas foncer, acheter et consommer n’importe quel produit au CBD sans s’informer
  • Ne pas doser le CBD sans se renseigner
  • Ne pas démarrer avec de fortes doses
  • Ne pas exclure les autres traitements et modifier votre médication sans avis médical
  • Ne pas consommer du CBD sans avis et suivi médical
  • Ne pas continuer si vous ressentez des effets non-désirés importants
  • Ne pas juger de l’efficacité du CBD après une prise seulement
  • Ne pas penser que le CBD va faire disparaître la maladie
  • Ne pas acheter des produits hors de l’U.E

Ce que dit la science sur le CBD et les maladies articulaires

Comment l'huile de CBD soulage-t-elle les symptômes de l'arthrose ?

La molécule de cannabidiol extraite du cannabis interagit avec le système endocannabinoïde (SEC) présent dans le corps humain et chez les mammifères en général. Ce système de communication est responsable de l’équilibre du métabolisme et de la régulation de nombreuses fonctions biologiques comme la gestion de la douleur, le sommeil ou encore l’humeur.

Le “SCE” est composé de deux types de récepteurs disseminés dans l’organisme : CB1 et CB2. Situés dans les cellules du système immunitaire, les récepteurs CB2 sont impliqués dans la gestion de la douleur. Introduits par un produit à base de CBD, les cannabinoïdes exogènes activent les récepteurs cannabinoïdes humains, entraînant une réponse anti-inflammatoire et analgésique et réduisant en conséquence la douleur articulaire.

Quelles sont les recherches sur l’arthrose et le CBD ?

Les études pré-cliniques sur les animaux démontrant le rôle du CBD sur la modération de la douleur, sont nombreuses.

Une étude publiée dans Neuroscience Letters a démontré que le CBD peut réduire la douleur inflammatoire de l’arthrite chez les rats, en affectant la façon dont les récepteurs de la douleur répondent aux stimuli.

Une étude réalisée en 2017 sur des rats a souligné les propriétés anti-inflammatoires du CBD pouvant prévenir le développement de douleurs liées à l’arthrose et de neuropathies articulaires. Les résultats ont révélé que l’administration locale de CBD peut bloquer la douleur et prévenir le développement de la douleur et des lésions nerveuses dans ces articulations.

Dans une autre étude, l’application topique de CBD a montré un potentiel thérapeutique dans le soulagement de l’inflammation liés à la douleur arthritique et ce, sans effets secondaires évidents.

En France, les expérimentations cliniques évaluant les bienfaits du cannabis thérapeutique à usage médical sur la douleur notamment sont actuellement menées par l’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé.

Pour conclure, le CBD s’il est de qualité est sans danger. Pourquoi ne pas tester ses effets et peut-être réussir à atténuer ces douleurs qui perturbent votre quotidien.

Pour aller plus loin sur l’action du CBD comme anti-douleur.

Pour tout savoir sur l’huile de CBD.