Le mode de consommation, un facteur déterminant

Selon que vous consommez du CBD sous forme d’huile sublinguale, en vaporisant des fleurs, ou sous forme d’aliments enrichis en cannabinoïdes, le temps de métabolisation varie, de quelques minutes à plusieurs dizaines de minutes voire plus.

La forme est importante, mais rappelons également que le métabolisme de chacun (âge, poids, sensibilité) constituent également des facteurs majeurs.

Sublingual

C’est le mode le plus connu de consommation. On plaçe  quelques gouttes de CBD sous la langue que l’on conserve pendant 30 secondes à 1 minute avant de l’avaler. Avec cette méthode, une partie du CBD est absorbée par les muqueuses de la bouche, et contournent ainsi le passage par le système digestif et le foie. Une partie plus importante de CBD est métabolisée par l’organisme, et l’effet est généralement constaté en quelques minutes ou dizaines de minutes selon la concentration et selon les individus.

Ingestion

Lorsque l’on consomme de l’huile en l’avalant immédiatement, en consommant une infusion de chanvre, du chocolat, du miel ou tout autre produit enrichi en CBD, les cannabinoïdes suivent le système digestif pour y être décomposés ou métabolisés avant d’atteindre la circulation sanguine. Le passage par le foie réduit également la concentration en CBD. On compte généralement entre 1 heure et 2 heures pour un ressenti des effets.

Inhalation

En ihnalant du CBD via un vaporisateur, ou un stylo vape, ou même en fumant des fleurs (déconseillé), les actifs cannabinoïdes sont envoyés directement dans les poumons et passent très rapidement dans la circulation sanguine. Les effets sont ressentis très rapidement avec une métabolisation maximale du CBD. C’est le procédé privilégie des consommateurs de Cannabis thérapeutique pour notamment calmer les douleurs ou les crises d’épilepsie.

Topique

Appliqué sur la peau via des crèmes, baumes et pommades, le CBD peut atteindre des zones localisées de douleurs chroniques, articulaires, musculaires ou osseuses. Le temps de ressenti des effets est plutôt long et se mesure en dizaines de minutes. Le CBD passant difficilement les couches du derme, il est conseillé d’appliquer généreusement et à la demande ces produits pour des effets significatifs.

CBD : des réactions différentes selon les personnes

La forme sous laquelle on absorbe le CBD est un des facteurs important de détermination du dosage efficace, mais ce n’est pas le seul.  Beaucoup d’autres variables physiologiques interviennent.  N’oublions pas que chaque personne est unique, que sur beaucoup de points chaque organisme possède son propre rythme de fonctionnement

Poids et morphologie

Le poids est un facteur majeur pour le comportement du CBD dans le corps. Comme pour bien d’autres substances, une personne de 100 kg aura besoin d’une dose de CBD supérieure à une personne de 60 kg pour obtenir des effets comparables.

Composition du corps

La proportion en tissus adipeux et graisses influe également sur le dosage des substances actives. Une proportion élevée en dépots graisseux nécessitera un dosage plus élevé pour obtenir des résultats comparables à un corps moins riche en tissus adipeux.

Rythme de métabolisation

Chaque personne possède un rythme métabolique différent. Chaque organisme brûle les calories pour obtenir de l’énergie avec un rythme et une efficacité qui lui sont propre. Une personne ayant un rythme métabolique élevé aura besoin d’un dosage de CBD plus élevé pour en entretenir les effets car sa décomposition sera plus rapide.

Importance du dosage

SI l’on recommande toujours de démarrer le CBD avec de petits dosages, c’est justement parce qu’il existe un nombre élevé de facteurs intervenant dans son efficacité. Rien ne remplace l’expérimentation personnelle et la consommation par dose graduelle pour atteindre le dosage personnel idéal.

Toutefois, on peut utiliser une base de recommandations pour déterminer sa base de départ en parcourant notre tableau de dosage du CBD.