A propos du CBD

Beaucoup d’entre nous ont entendu parler du CBD, du Cannabis thérapeutique, du thc…beaucoup de notions qu’il est important de bien maîtriser pour se faire sa propre opinion et aborder le CBD avec suffisamment de connaissances pour en faire une expérience bénéfique.

Le Cannabidiol (CBD) est un des principaux cannabinoïdes du chanvre industriel (Cannabis sativa L). Identifié depuis des années comme un principe contribuant au bien-être et non psychoactif, il fait maintenant l’objet de recherches très avancées sur son potentiel thérapeutique.

Contrairement au THC, le CBD n’est pas psychoactif, il ne fait donc pas « planer ».  Il interagit avec l’organisme par le biais de récepteurs à l’intérieur du corps humain que l’on appelle le système endocannabinoïde.

Les récepteurs de cannabinoïde sont impliqués dans une série de processus à l’intérieur du corps humain, comprenant la régulation de l’humeur, la sensation de douleur, l’appétit et la mémoire. Ces récepteurs peuvent être activés par des endocannabinoïdes (produits par le corps humain) ainsi que par la plante cannabinoïde (comme celle que l’on trouve dans le chanvre ou cannabis) et ils sont classés en deux catégories principales : CB1 et CB2.

On trouve les récepteurs CB1 principalement dans le système nerveux central, et, en nombre plus restreint, dans le foie, les reins et les poumons ; tandis que les récepteurs CB2 font partis de notre système immunitaire et se trouvent également dans les cellules sanguines hématopoïétiques.

Le CB1 joue un rôle dans la production et l’émission de neurotransmetteurs, les produits du cannabis qui exercent des effets psychoactifs stimulant ces récepteurs. En même temps, les récepteurs CB1 sont impliqués dans le processus de lipogenèse qui a lieu à l’intérieur du foie, et qui semble jouer un rôle dans le maintient de l’homéostasie (l’équilibre interne du corps).

Diverses études suggèrent que le CB1 a également une influence sur le plaisir, la concentration et l’appétit, la mémoire et la tolérance à la douleur.

Les récepteurs CB2, par contre, affectent le système immunitaire, puisqu’ils sont impliqués dans des fonctions variées telles que la suppression immunitaire ou apoptose (mort programmée de cellule).

Des études suggèrent que le CB2 module la sensation de douleur et pourrait jouer un rôle contre des maladies variées, liées au foie et aux reins jusqu’aux maladies neurodégénératives.

L’activation des récepteurs adénosine par le CBD procure les effets anxiolytiques et anti-inflammatoires du cannabidiol. Les récepteurs adénosine sont également impliqués dans la libération de dopamine et glutamate, deux neurotransmetteurs qui jouent un rôle important à l’intérieur du corps.

La dopamine est impliquée dans la cognition, le contrôle moteur, la motivation et le mécanisme de récompense, tandis que le glutamate est l’un des médiateurs principaux des signaux excitateurs, puisqu’il intervient dans la mémoire, l’apprentissage et la cognition.

Il a été démontré que de fortes concentrations en CBD activent le récepteur de sérotonine 5-HT1A, exerçant des effets anxiolytiques. Ce même récepteur est impliqué dans une série de processus, de la perception de la douleur, l’appétit, la nausée et l’anxiété, en passant par le sommeil et les mécanismes d’addiction.

Le CBD bloque la signalisation CPR55, diminuant la réabsorption des os et la prolifération de cellules cancérigènes. Le GPR55 est largement présent à l’intérieur du cerveau, étant lié à la modulation de la densité des os et de la pression sanguine, ainsi qu’à la prolifération de cellules cancérigènes.

Le CBD bloque l’action psychoactive du THC, ce qui est l’une des raisons pour lesquelles il est généralement considéré avantageux de combiner CBD et THC pour des buts thérapeutiques lorsque le THC est utilisé dans les traitements.

Le THC (Tetrahydrocannabinol) est psychoactif, alors que le CBD (Cannabidiol) ne l’est pas. Les effets courants du THC sont l’euphorie, l’anxiété et des troubles de la mémoire à court terme. Ces effets varient fortement en fonction des personnes. Les effets du THC ont été étudiés précisément par le docteur Rapahel Mechoulam, scientifique israëlien considéré comme le père de la recherche sur le Cannabis thérapeutique.

Le CBD diminue tous les effets négatifs que le THC peut causer, et notamment agit sur l’addiction au THC. Certaines personnes utilisent le CBD pour diminuer puis arrêter leur consommation et leur dépendance vis à vis du THC.

Le CBD à la différence du THC favorise la concentration et l’attention.

Le CBD, quelque soit la dose absorbée n’a aucun effet ennivrant ou psychoactif.

Le CBD est considéré ne provocant pas d’effet secondaire. toutefois, comme pour tout complément alimentaire, les effets varient en fonction de chaque utilisateur,  c’est pourquoi il est recommandé de consulter un médecin avant de démarrer sa consommation du CBD, notamment dans le cas d’utilisation conjointe avec des médicaments et traitements.

Afin de préserver la pureté de notre chanvre brut, nous utilisons une extraction au CO2 hautement efficace et en même temps délicate. L’extraction au CO2 améliore non seulement la qualité du CBD, il préserve également une gamme complète d’autres cannabinoïdes, terpènes, flavonoïdes, nutriments et antioxydants.

L’extraction par « décarboxylation » permet d’éviter le recours aux solvants, il est recommandé d’être vigilant sur les méthodes employées à l’extraction lorsque l’on achète du CBD.

L’extraction au CO2 est un processus d’extraction qui utilise du dioxyde de carbone pressurisé (CO2) afin d’extraire d’une plante des éléments phytochimiques (comme le CBD, CBG, ou terpènes, flavonoïdes, etc.).

A certaines températures et pressions, le CO2 agit comme un solvant, sans en avoir les dangers. C’est la méthode d’extraction la plus coûteuse et elle est largement considérée comme étant la méthode d’extraction de plante la plus sûre et efficace.

Oui, tous nos produits d’huile de CBD ont un taux de THC soit nul (0%) soit inférieur à 0,2%, (lorsque précisé sur le produit)  conformément à la loi française. L’âge limite pour l’acquisition légale est 18 ans.

Le THC est le seul cannabinoïde ciblé lors des dépistages de drogue. Le CBD ne donc en aucun cas apparaître dans un dépistage. Même avec un taux de 0,2% dans certains produits, la dose de THC est beaucoup trop faible pour rendre positif un test de dépistage. Toutefois, un usage quotidien de produits contenant un taux de thc <0,2% peut entraîner chez certains individus une accumulation résiduelle de thc pouvant apparaître dans les analyses salivaires.

Non, vous ne pouvez pas vapoter notre huile de CBD. Elle n’est pas faite pour être inhalée mais être prise par voie orale.

Nous ne sommes pas autorisés à fournir des allégations de santé. Les produits proposés ne sont pas destinés au diagnostic, à la cure ou à la prévention de maladies. Si vous avez des questions concernant l’utilisation médicale et la gamme d’effets des produits CBD, veuillez consulter internet (par exemple http://www.cannabis-med.org/) et interrogez votre médecin.