Acheter du CBD antidouleur : bienfaits, conseils… tout ce que vous devez savoir

Vivre avec des douleurs chroniques concerne malheureusement une trop grande partie de la population.

Et l’usage d’analgésiques, recommandé par le corps médical ou pris en automédication pour atténuer ces manifestations usantes voire insoutenables, est souvent assorti d’effets secondaires limitant leur efficacité. C’est ici que le CBD entre en jeu comme remède antidouleur doux et naturel.

Des données cliniques préliminaires montrent que le CBD peut être un moyen efficace de soulager des souffrances physiques. Les études scientifiques sont de plus en plus nombreuses, tout autant que les témoignages sur le CBD de personnes pour qui cette molécule prometteuse a contribué à alléger voire libérer de maux plus ou moins prononcées.


1 - Pourquoi prendre du CBD contre la douleur ?

Les avantages du cannabidiol dans le traitement de la douleur :

  • Accompagnement antidouleur doux et naturel
  • Absence de dépendance
  • Effets indésirables inexistants ou rares
  • Aucune action psychotrope
  • Diminution potentielle des traitements pharmaceutiques
  • Action rapide selon les douleurs traitées
  • Légal, facile à trouver et à consommer

2 - Quelles douleurs le CBD pourrait-il soulager ?

Plusieurs troubles physiques semblent être estompés par la prise de cannabidiol, sous réserve d’une consommation adaptée, d’un produit de qualité, d’un dosage approprié, de la sensibilité et de la réaction de l’usager au CBD.

Les produits à base de CBD pourraient calmer :

  • Douleurs musculaires
  • Douleurs chroniques et inflammatoires, douleurs articulaires comme les rhumatismes, l’arthrose, l’arthrite, la polyarthrite rhumatoïde, le lupus…
  • Fibromyalgie
  • Migraines, céphalées de tension
  • Maux de dos
  • Douleur neuropathique liée au diabète par exemple
  • Douleurs menstruelles, endométriose
  • Zona
  • Sclérose en plaques

3 - Acheter du CBD anti-douleur : le guide d’achat

Les formes de CBD contre la douleur

  • Apaiser une douleur musculaire

    • Optez pour un baume au CBD ou de l’huile de CBD
    • Massez la zone douloureuse doucement
    • Vous pouvez ressentir une soulagement quasi instantané grâce à la diffusion par les muqueuses et à l’action ciblée
  • Calmer une douleur articulaire

    • Préférez l’huile de CBD par voie sublinguale pour un résultat rapide. L’ingestion de CBD serait plus efficace pour les personnes atteintes d’affections inflammatoires systémiques telles que la polyarthrite rhumatoïde ou la sclérose en plaques, d‘affections auto-immunes et de douleurs corporelles causées par des affections neurologiques telles que la fibromyalgie ou les douleurs cancéreuses.
    • Déposez quelques gouttes d’huile sous la langue selon le dosage qui vous convient
    • Les produits topiques (crèmes, lotions, pommades à base de CBD) peuvent aussi agir contre les douleurs localisées, arthritiques, neuropathiques ou nerveuses. Appliquez sur la région douloureuse et massez.

Critères pour acheter du CBD anti-douleur

  • Qualité & provenance

Privilégiez :

  • Du cannabidiol d’origine européenne
  • Du CDB ne dépassant pas le seuil légal de 0,2 % de THC
  • Une décarboxylation sûre et maîtrisée telle que l’extraction au CO2 supercritique
  • Du chanvre cultivé avec respect en extérieur ou en serre
  • Une huile CBD à spectre complet de préférence
  • Vos attentes

Faîtes le point sur :

  • la douleur à traiter
  • les effets attendus
  • vos préférences d’administration
  • S’informer
    • Se renseigner sur le meilleur produit de CBD à préconiser selon la douleur rencontrée, son utilisation et les effets espérés
    • Prendre conseil auprès de la boutique de CBD choisie

Conseils à suivre pour consommer du CBD anti-douleur

  • Un dosage adapté à votre problématique, à votre métabolisme
  • Une période de test et d’ajustement
  • Écoutez son corps et sa réaction au CBD
  • Consultez un médecin pour écarter toutes contre-indications physiques ou relatives à une médicamentation en cours, passée ou à venir
  • Ne pas hésiter à échanger avec l’équipe du magasin de CBD que vous aurez choisi. Celle-ci doit être attentive, disponible et avertie sur le sujet.

Choisir le bon dosage

Doser le CBD est primordial pour obtenir les bénéfices espérés. Le dosage varie d’une personne à une autre, ce qui peut effrayer ou décourager. Or, il n’y a rien de risqué ni de compliqué en réalité.

Il convient d’être attentif au produit consommé comme tout remède, même naturel, et de démarrer avec une posologie faible, à augmenter au cours de la phase de test d’une semaine, selon vos ressentis et besoins.

Retrouvez notre guide pour définir votre dosage de CBD.

Les Cytokines, responsables de l'inflammation

4 - Comment le CBD peut aider à soulager la douleur ?

CBD et douleurs inflammatoires

  • Qu’est-ce qu’une douleur inflammatoire ?

    L’inflammation est la réponse du système immunitaire à une infection, une blessure physique mais aussi à des conditions métaboliques, dégénératives et auto-immunes.

    Inflammation interne et externe

    • Lors d’une inflammation externe, les signes inflammatoires sont particulièrement visibles, comme lors d’une entorse à la cheville par exemple.
    • Dans le cas d’une inflammation interne, telle que le syndrome du côlon irritable, d’une maladie cardiaque ou du diabète, les lésions sont moins visibles bien que potentiellement importantes.

    Douleurs inflammatoires aiguës et chroniques

    • L’inflammation aiguë se déclenche rapidement et disparaît aussitôt les tissus réparés. Sa durée est généralement inférieure à 21 jours.
    • On parle d’inflammation chronique lorsque la douleur persiste au-delà de quelques semaines. Les capteurs de la douleur passent souvent en mode “hyper-réactivité”, entraînant une sensibilité plus importante à des symptômes pourtant plus faibles.

    Les douleurs inflammatoires chroniques interviennent souvent lors de maladies auto-immunes, du diabète de type 2, de troubles gastro-intestinaux.

Comment le CBD agit sur l’inflammation ?

En cas d’inflammation, des molécules appelées cytokines sont libérées et déclenchent tout un ensemble de réactions générant gonflement, rougeur et/ou chaleur sur la région touchée.

Les mêmes cytokines sont également à l’origine de l’activation des récepteurs de la douleur, envoyant les signaux au cerveau.

Brider l’inflammation devient alors une étape majeure dans le soulagement. Et le CBD prend alors tout son intérêt. Pourquoi ? Parce que le cannabidiol diminue la production de cytokines pro-inflammatoires d’un côté et accroît les taux de cytokines anti-inflammatoires d’un autre côté.

En stimulus douloureux, 15 régions s'activent dans le cerveau : zones dédiées aux informations sensorielles, mais aussi les zones de l’attention, de l’émotion ou de la mémoire.

CBD et douleurs neuropathiques

Qu’est-ce qu’une douleur neuropathique ?

Une douleur neuropathique fait suite à une lésion des nerfs dits “périphériques”, situés à l’extérieur de la moelle épinière et du cerveau. Les lésions nerveuses peuvent être causées par un traumatisme, une blessure, une exposition à des substances neurotoxiques, un trouble métabolique comme le diabète ou une maladie cardiovasculaire ou une maladie auto-immune comme la polyarthrite rhumatoïde.

Comme la douleur inflammatoire chronique, la douleur neuropathique peut entraîner une hypersensibilité à la douleur et peut endommager la fonction nerveuse même après un rétablissement.

Les limites des médicaments traditionnels

Si la douleur inflammatoire chronique répond plutôt favorablement aux traitements anti-inflammatoires, la douleur neuropathique est plus difficile à soulager. La prise d’opiacés, d’anesthésiques puissants accompagnés d’antidépresseurs sont souvent nécessaires, avec des effets secondaires notoires : vertiges, somnolence, troubles de la coordination, de l’élocution et de la vision, érosion de la mémoire, phénomène d’accoutumance…

A contrario, le CBD ne provoque pas ou rarement d’effets secondaires et n’implique aucune dépendance. Des doses plus élevées ne sont donc pas nécessaires pour maintenir son efficacité.

Comment le CBD agit sur l’inflammation ?

  • Le CBD réduirait la transmission de la douleur

Le CBD est connu pour agir sur le système endocannabinoïde du corps humain, engagé dans le contrôle de la douleur. La molécule active du cannabis se fixerait sur des récepteurs liés à l’inflammation et à la perception de la douleur et bloquerait les voies de transmission de la douleur, modérant l’intensité de la douleur qui atteint in fine le cerveau.

Car moins de signaux de douleurs parviennent au cerveau, moins la douleur ressentie est importante.

  • Il protègerait les tissus nerveux contre les lésions

Le CBD pourrait réduire le risque de lésions nerveuses en offrant en amont un effet protecteur aux nerfs. Des recherches vont dans ce sens et ont démontré l’action bienfaitrice du CBD sur les lésions nerveuses.

  • Il réduit l’inflammation

Anti-inflammatoire naturel, le CBD peut ralentir les dommages causés aux nerfs, et de fait, la douleur neuropathique.

  • Il soutient la microglie dans la moelle épinière

Le CBD exercerait une action anti-inflammatoire sur l’activité des cellules du cerveau et de la moelle épinière appelées microglies. Cette population de cellules est connue pour s’accumuler dans le cas de syndrome douloureux neuropathique. Ainsi, en inhibant la microglie, le cannabidiol peut restreindre leur prolifération et empêcher la douleur neuropathique de s’aggraver.

5 - Soulager la douleur, une priorité

La douleur entraîne la douleur. Il faut donc s’en préoccuper rapidement et la combattre efficacement, pour ne pas souffrir et pour éviter qu’elle s’installe durablement.

En effet, lorsque la douleur persiste, les mécanismes neurologiques peuvent se dérégler et conduire à une amplification des messages de la douleur et à une aggravation des symptômes ressentis.

Dans ce cas, les études cliniques mettent en lumière des concentrations élevées de molécules pro-inflammatoires et une faible présence de molécules inhibitrices de la douleur, comme l’IL-10.

Autrement dit, plus vous ressentez une douleur, plus vous êtes susceptible de l’endurer à nouveau, peut-être même de manière disproportionnée, car le seuil de tolérance et d’interprétation de votre cerveau est affecté. Et les souffrances peuvent perdurer bien que l’inflammation soit maîtrisée.

Ce phénomène souligne l’importance de ne pas laisser la douleur s’installer et de recourir aux traitements et remèdes anti douleurs appropriés.   

6- L'état émotionnel, un facteur à ne pas négliger

Douleur, anxiété et dépression sont étroitement liées et se manifestent souvent conjointement. Un état émotionnel négatif peut causer ou aggraver une douleur chronique ou neuropathique. Et inversement, une douleur récurrente peut conduire à un état dépressif.

Le stress accentue la douleur

Ne voyant pas d’issue favorable, les patients affectés par des douleurs chroniques, éprouvent souvent des troubles anxieux. Une fois cette anxiété installée, elle enclenche des changements physiologiques dans le cerveau, active la réponse au stress avec des niveaux anormalement élevés de cytokines pro-inflammatoires et d’hormones du stress telles que le cortisol.

Des études révèlent que ces produits chimiques antistress sécrétés par le corps humain peuvent rendre les aires du cerveau et de la moelle épinière responsables de la douleur, hypersensibles aux messages de la douleur reçue.

En clair, plus on est stressé, plus on est sujet à la douleur.

Dépression et douleur, un combo aggravant

Une douleur chronique peut mener à une dépression en inhibant la sécrétion du neurotransmetteur responsable des sentiments de récompense et d’accomplissement : la dopamine.

Inversement, la dépression et son faible niveau de dopamine, perturbent l’activité de certaines zones du cerveau impliquées dans le contrôle des messages de la douleur. Cette réaction entraîne, en cascade, une perception aggravée de la douleur.

Pour aller plus loin sur les bienfaits du CBD sur les troubles émotionnels, consultez notre article le CBD et l’anxiété.

Nos expériences se manifestent directement dans le corps et quand nous éprouvons du stress émotionnel, notre corps nous montre exactement quel est le problème.

7 - Que retenir sur le CBD pour lutter contre la douleur ?

Le Cannabis sativa et l’une de ses molécules actives, le cannabidiol, offrent des perspectives intéressantes pour leur action antalgique et anti-inflammatoire, étudiée par la science et attestée par de nombreux consommateurs.

 

En aucun cas, la prise de CBD ne doit se substituer à un traitement médicamenteux classique s’il est nécessaire. Le CBD n’est pas non plus la promesse d’une vie sans douleur.

Il peut contribuer à soulager des souffrances physiques et psychiques et ainsi améliorer la qualité de vie des trop nombreuses personnes touchées par des affections aiguës, chroniques ou neuropathiques en France, et notamment les patients en surmédication mais non soulagés.

Comme remède alternatif naturel, le CBD a sans doute son rôle à jouer dans cet enjeu de santé majeur.

Avertissement

Dans cet article, vous trouverez un résumé des dernières recherches scientifiques à partir de publications des journaux officiels. La plupart de ces recherches sont des conclusions pré-cliniques sur de petits groupes d’individus ou des observations sur des animaux.

Cet article ou nos produits ne sont en aucune manière destinés à diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir toute maladie. Consultez votre médecin traitant pour tout problème de santé.